Qui sommes nous - Association Passoua Sans Frontieres

Aller au contenu

Menu principal :

 

Passoua Sans Frontières est une association non gouvernementale humanitaire à but non-lucratif. Créée par Madame Mama Jacky Tuor.  
 
Grâce à ses acquis professionnels, au bénéfice d’une expérience de plus de 20 ans  en tant que aide-soignante/infirmière, Mama Jacky Tuor a contribué fortement au développement des projets pour le renforcement des capacités et les droits des femmes migrantes en Suisse et au développement rural durable et à la protection des familles au Nord du Cameroun son pays d'origine. 
 
Elle a notamment été depuis plus de  10ans, responsable d’une plate-forme d’événements pour faire davantage connaître les actions socioculturelles et citoyennes de la Conférence des Femmes Africaines en Suisse (COFAS) dans les réseaux  nationaux et internationaux. Elle a développé des relations privilégiées et des partenariats avec des mécènes, des institutions privées, des fondations et des instances gouvernementales.
 
Gemmologue par passion, elle conseille des particuliers désirant investir dans les pierres précieuses et les accompagne dans la création du portefeuille de pierres en Afrique. Mama Jacky Tuor est membre de plusieurs réseaux internationaux pour l’autodétermination des femmes et l’entrepreneuriat social,  elle est Présidente de l'association Passoua sans Frontières et co-préside les actions de l'Observatoire pour la Défense des Droits des Femmes et des Enfants dans les régions du Canton du Valais.
 
En Suisse, Passoua Sans Frontières intervient en tant qu’association dans la lutte contre toutes formes de discriminations et de violences, l'injustice sociale et pour la promotion de l'intégration socio-professionnelle des immigrants. 
 
A l'international, Passoua Sans Frontières intervient dans les pays Africains dans le cadre d'une stratégie de "développement intégré et solidaire".
 
Grâce à son professionnalisme et son savoir-faire, elle encourage la création d'activités agricoles et artisanales et permet de recréer un tissu social et économique pérenne, garant d'un développement indépendant et durable de la région dans laquelle elle intervient en partenariat avec des organismes locaux.
 
La chaîne d'intervention de l'Association Passoua Sans Frontières comprend l'accueil de jeunes déshérités, leur formation professionnelle, la remise d'un "kit" d'outils de démarrage et l'attribution d'un micro crédit d'installation professionnelle pour les femmes dans les milieux ruraux.
 
Ceci doit permettre non seulement de "fixer" les jeunes dans leur région d'origine, mais aussi d'en faire des acteurs du développement de leur région. Ces artisans s'installent, embauchent des collaborateurs et créent de la sorte un mouvement dynamique qui va, par "capillarité", développer l'activité globale.
 
Forte de cette action, PASSOUA a développé le concept de "Zones d’ESPOIR " qu'elle met en place dans les régions de l’extrême Nord du Cameroun.
  
" Zones d’ESPOIR " 

Formations 
Agriculture-élevage, production agro-alimentaire, menuiserie, mécanique, couture, artisanat, etc.
 
Structure 
Internat, dispensaire, cabinet dentaire, médiathèque, centre sportif, centre informatique, cultures vivrières et petit élevage.
 
Production de l'énergie du Centre 
Biogaz, électricité, eau chaude solaire.
 
PRINCIPE DES TROIS AUTONOMIES FINANCIERE, ALIMENTAIRE, ENERGETIQUE
Les " Zones d’ESPOIR " doivent être administrées par des ressortissants locaux à moyen terme. Pour cela, ils doivent accéder à l'autonomie financière totale.
 
Pour y parvenir, ils produisent 80% de leurs besoins alimentaires et l'énergie qui leur est nécessaire grâce à la culture qui pousse sur des terres impropres à la production agricole d'aliments. Ils doivent également avoir la capacité de produire des biens, par le travail des ateliers de formation, afin de financer leurs charges de fonctionnement. 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu